Rechercher

Love Story aux Hospices de Beaune

Mis à jour : mars 10


La visite des célèbres Hospices de Beaune est un passage obligé pour tous les écoliers qui grandissent à et autour de Beaune...


J'ai longtemps gardé de ce rituel la seule joie de quitter mon banc de classe avec mes petits camarades, mais finalement bien peu de souvenirs du lieu... A vrai dire il m'en restait une image assez austère (même si les facéties de Louis de Funès ont largement contribué à changer mon regard sur la salle des Pôvres ;-) jusqu'à ce que ma fille, alors en classe de CE1, effectue à son tour la visite des lieux, revienne enchantée et me supplie (j'exagère à peine) d'y retourner avec elle...


La Cour de l'Hôtel-Dieu - Les Hospices de Beaune

Retour à la case départ : visite en bonne et due forme des Hospices, version 2.0


Me revoilà donc, quelque 30 ans plus tard, au milieu de la grande cour, avec un regard tout neuf : ma fille me raconte, entre 2 plages de son audioguide (très bien conçu d'ailleurs!!) comment Nicolas Rolin, très épris de sa femme, a inscrit un peu partout dans ces lieux son amour pour elle... En effet, du carrelage au plafond, dans chaque salle, on retrouve la devise du chancelier :


NG - Seule ☆

Seule ☆


Ainsi je découvrais, émue, que Nicolas avait inscrit dans le sol entier de certaines pièces, le monogramme formé de leurs initiales entrelacées, entouré de "seule étoile", car Guigone était la sienne...


Sur les poutres de l'imposante charpente colorée de la salle des Pôvres, on retrouve également cette devise, comme un fil rouge qui raconte le vie et l'oeuvre de ce couple mythique à Beaune...




Un nouveau regard sur l'Hôtel-Dieu


Bien entendu, l'intérêt de la visite ne tient pas en priorité au romantisme du Chancelier, mais connaître l'histoire de leurs fondateurs éclaire différemment les Hospices de Beaune...


Guigone de Salins avait choisi de consacrer sa vie, et sa fortune, à aider les malades et les déshérités: l'amour que lui portait son mari, fervent serviteur de sa cause, a certainement été un atout précieux pour mener à bien ce projet colossal, en plein milieu du 15ème siècle...


Guigone de Salins et Nicolas Rolin dans les jardins de l'Hôtel-Dieu

La visite avec ma fille s'est poursuivie joyeusement, en passant par la cour arrière où les statues des fondateurs trônent paisiblement au soleil, jusqu'à la salle du polyptyque du Jugement Dernier de Rogier van der Weyden, sur lequel Guigone de Salins et Nicolas Rolin sont représentés...






Je suis ressortie, à mon tour enchantée, et fière de vivre dans cette ville dont le joyau architectural est un exemple de bienfaisance, et d'amour... et c'est tout naturellement que j'ai donné leur prénom aux 2 gîtes qui sont côte à côte dans notre maison "M comme Meursault"



Des patients et personnes âgées y ont séjourné jusqu'au début des années 80, l'ensemble est désormais uniquement ouvert aux visiteurs, et c'est définitivement une étape incontournable si vous passez quelques jours près de Beaune!


Je vous conseille vivement la "Visite Insolite" proposée par les guides des Hospices, au cours de laquelle vous accéderez à des pièces habituellement fermées aux visiteurs, qui recèlent de trésors...





M comme Meursault

 2 rue Robert Leblanc - 21190 Meursault

© 2020 M comme Meursault. Créé avec Wix.com

489 568 477 RCS Dijon